28 Fevrier 1990


 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionFAQCalendrier
Le groupe Merveille RPG vous souhaite une bonne année 2012.
Le Service pénitencier de New York à besoin de gardiens ! Fait régner la loi dans le pénitencier de New York Wink
Les services de l'ordre ont besoins de cinq commissaires, tente ta chance !
T'as toujours rêve de faire parti des services secrets, pose une candidature pour rejoindre l'ATF ou même le FBI.
Non, toi ton métier de rêve c'est le pénal. J'en était sure, va voir du côté du tribunal, pourquoi pas devenir avocat ou même juge ?
Attention ! En raison de l'augmenter de violence dans la ville de New York la police à reçu ordre d'interpeller toutes personnes suspectes.
Pire encore, la police fait désormais ses rondes en gilet par balles et armé d'un MP5.
New York City en état d'alerte /!, la police n'a plus besoin de mandat pour faire une perquisition.

Partagez | 
 

 FBI - Dispositif de Sécurité du Quartier Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlett-Eita



Messages : 28
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: FBI - Dispositif de Sécurité du Quartier Général   Jeu 19 Jan - 17:08



FBI - Dispositif de Sécurité du Quartier Général

Le Quartier Général du FBI est probablement l'un des endroits les plus surveillés et sécurisés de la ville si ce n'est le premier en raison des informations confidentielles qui y sont détenues.
L'extérieur du bâtiment est couvert par une série de caméras dotées d'infrarouge braquant tout le bâtiment en son ensemble, que ce soit devant, ou derrière, ainsi que le parking et une partie de l'autoroute menant à Birmingham, et ce sur plusieurs points de vue différents afin de prévenir tout délit ou autre acte de vandalisme mais également pour filmer toute personne s'approchant du Quartier Général pour d'éventuelles observations. Des alarmes sont disposées tout autour afin de prévenir toute tentative d'intrusion.
L'accès civil au bâtiment se fait par une entrée unique munie d'un SAS et surveillée en permanence par quatre Agents de sécurité engagés par le FBI. Ils ont pour but de contrôler l'identité et de fouiller toute personne souhaitant entrer dans les locaux. Pour se faire, ils disposent d'un scanner déshabillant ainsi que de capteurs permettant de déceler toute arme ou objet dangereux. Si un individu souhaite entrer, il se doit de remettre son arme aux vigiles (si il en porte une) tout en présentant son permis de port, son bien lui sera rendu à sa sortie, il doit également présenter sa carte d'identité et la raison de sa venue. Les vigiles ont autorisation de refouler toute personne qu'ils jugeront suspecte et ce, sans motif. Toute entrée et sortie du Quartier Général est enregistrée dans une banque de données, permettant ainsi un retraçage précis. Toute personne ne présentant pas toutes les conditions pour entrer sera soit refoulée, soit interpellée si elle refuse de quitter les lieux. L'usurpation d'identité étant interdite par la loi, il est conseillé de ne pas tenter, car une usurpation d'identité dans un bâtiment fédéral pourrait être perçue comme un acte terroriste ce qui autorise l'usage de la force létale. Vous devez également retirer tout ce qui cache votre visage avant d'entrer dans le bâtiment, les vigiles veilleront à ce que cette règle soit appliquée à la règle.
Le Quartier Général en son intérieur est également muni de caméras et microphones enregistrant chaque fait se déroulant dans les locaux (tout ceci est enregistré dans une autre banque de données gardée dans les sous-sols du QG). Ce dispositif est placé afin de couvrir tout l'intérieur (y compris les parties privées non réservées au public, même si il existe des exceptions : il n'y a pas de micro dans les bureaux des Agents). Ainsi, comme il est impossible d'entrer à l'intérieur visage caché, le visage de chaque entrant est filmé à un moment ou à un autre.
Une fois le SAS franchi, chaque entrant se doit de se diriger à l'accueil afin d'être pris en charge par un membre du personnel. Trois secrétaires se relayent durant la journée afin de prendre en charge les entrants. La nuit, leur nombre diminue à deux. Une fois renseigné, il vous sera demandé soit de quitter le bâtiment, soit d'attendre sur l'une des chaises mises à votre disposition. Il est formellement interdit d'attendre debout devant l'accueil ou autre part que ce soit. Vous devez rester dans les espaces prévus à cet effet.
La sécurité à l'intérieur du bâtiment est opérée par les Agents Fédéraux eux-mêmes, bien que quatre vigiles patrouillent en permanence.
Les autres quartiers sont réservés aux Agents. Ils ne sont accessibles qu'à l'aide de PASS spéciaux détenus par le personnel fédéral, mais seul le Directeur et son Adjoint ont accès à tous les endroits du Quartier Général. Ainsi, tout au long du bâtiment sont disposées des portes munies de lecteurs ne s'ouvrant qu'après l'usage du PASS sur ceux-ci. Si une porte tente d'être forcée ou piratée, elle diffuse un message d'alarme sonore et visuel qui préviendra dans tous les cas la sécurité intérieure. Un civil ne peut entrer dans ces zones privées que si il est accompagné d'un Agent au-moins. Toute tentative d'intrusion ou toute présence pourra justifier l'utilisation de la force létale dans les plus brefs délais.

Le Quartier Général est ouvert et opérationnel nuit et jour. L'effectif de sécurité est le même peu importe l'heure ou le jour.

En cas d'alerte, le SAS se ferme et se verrouille, empêchant toute entrée ou sortie. Les deux portes encadrent le sas étant blindées, il n'est pas possible de les détruire ou de les forcer sans la destruction du bâtiment.

Il est interdit de boire, de fumer ou de téléphoner dans l'enceinte publique de l'accueil.

S'introduire ou tenter de s'introduire dans les lieux privés réservés au personnel s'assimile à du terrorisme et justifie l'utilisation de la force létale.

Brandir une arme ou faire quoi que ce soit de suspect dans ou devant l'enceinte de son Quartier Général s'assimile à du terrorisme. Ce qui implique une neutralisation par la force du ou des suspects dans les plus brefs délais.

Le système de sécurité et toute sa procédure ont été approuvés par le Gouvernement Américain via le PATRIOT Act du 26 octobre 1988 afin de lutter contre le terrorisme ou toute autre forme de terrorisme. Chaque personnel de sécurité est muni d'une arme létale et est habilité à s'en servir si il estime qu'il est de son devoir d'éliminer la menace.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FBI - Dispositif de Sécurité du Quartier Général
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité
» Un quartier de Mordheim
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» Président de la Commission sur la sécurité Patrick Elie insatisfait des travaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
28 Fevrier 1990 :: - OOC - Partie publique :: Discussions publiques :: Discussions No-RPG-
Sauter vers: